Vaincre les peurs des recruteurs

Détruire les peurs psychologiques des recruteurs

Temps de lecture: 5 minutes

 

 

Sachez que vous faites peur aux recruteurs.

Tous les candidats font peur aux recruteurs.

Ils ont peur de se tromper. De recruter une personne qui dispose des bonnes compétences, qui passe haut les mains ses différents entretiens mais qui, au final, s’avère la définition même de l’incompétence une fois en poste.

Vous êtes ici pour apprendre à développer votre employabilité ? Alors vous devez savoir rassurer un recruteur, de lever ses peurs. C’est ainsi que vous vous distinguerez des autres candidats.

Je vais me servir de mon expérience dans le recrutement pour vous aider.

Voyons ensemble 3 de mes astuces personnelles pour détruire les peurs psychologiques des recruteurs.

 

La ponctualité

Détruire les peurs des recruteurs - la ponctualité

 

Vous trouvez que je débute cet article en enfonçant une porte grande ouverte ?..  Vous avez raison… Mais pourtant…

Pourtant, combien de candidats se retrouvent en retard le jour de leur entretien ? Arriver 2 minutes après l’heure c’est déjà être en retard. 30s après l’heure l’est également.

Là où le recruteur peut se permettre quelques minutes de retard, vous ne pouvez pas le faire.

Faire preuve de ponctualité est le premier signe de professionnalisme que vous enverrez au recruteur.

Arriver avec du retard c’est donc vous tirer une balle dans le pied. C’est montrer une très mauvaise image de votre personne. D’autant plus si vous ne faites pas la démarche d’informer votre interlocuteur de votre retard.

Un candidat d’élite doit être à l’heure !

J’irais même plus loin, un candidat d’élite doit être en avance.

Avoir de l’avance démontre votre professionnalisme et votre sérieux mais pas seulement. Votre avance vous permettra de vous familiariser avec l’entreprise, de vous documenter sur elle au travers des documents généralement laissés à l’attention des visiteurs ainsi qu’au travers des nombreux moyens de communication qui ornes les murs.

 

Avancez des preuves

Vaincre les peurs des recruteurs - Faire ses preuves

 

Vous avez passé la phase des candidatures, dorénavant votre CV ne sert plus à rien.

Un CV n’a rien de concret pour un recruteur. Il ne s’agit ni plus ni moins que de mots couchés sur une feuille de papier.

Vous vous dites responsable commercial, qu’est-ce qui le prouve ? Vous vous dites directeur financier, qu’est-ce qui en atteste ?

Dans un cas comme dans l’autre, rien. Strictement rien ne prouve les compétences que vous avancez.

Mon second conseil est donc de toujours venir en entretien avec une copie de vos diplômes et de vos attestations de formations. C’est le minimum syndical.

Le minimum syndical car si vous voulez faire parti de l’élite des candidats je vous recommande personnellement de vous munir du seul et unique moyen qui atteste de vos compétences professionnelles : les lettres de recommandation.

Bien plus persuasives que de simples diplômes (un diplôme n’a jamais réellement attesté des compétences d’une personne), les lettres de recommandation sont une preuve concrète de vos qualités professionnelles. Les présenter au recruteur appuiera considérablement chacune des réussites professionnelles que vous mettrez en avant.

Comment faire si vous n’avez jamais reçu de lettre de recommandation ?

Armez-vous simplement d’un document qui liste les coordonnées de l’ensemble de vos anciens employeurs (nom, prénom, fonction occupée dans l’entreprise). Document que vous remettrez en recruteur en l’informant qu’il peut prendre contact vos employeurs précédents sans aucun souci afin de confirmer les compétences professionnelles que vous avez avancées durant l’échange.

 

Ma botte secrète

Détruire les peurs psychologiques des recruteurs - Le dossier d'expertise

 

Je suis sûr qu’une très faible minorité d’entre-vous prendrons le temps d’appliquer ce troisième conseil malgré toute son efficacité.

Ce que je vous recommande de présenter, à chacun de vos entretiens, c’est un dossier d’expertise.

J’affirme que peu que peu d’entre vous prendrons le temps de faire cette démarche car ce dossier demande un investissement considérable en temps et en recherche mais c’est une arme redoutable.

Ce dossier d’expertise s’établit à un objectif simple : démontrer l’étendue de vos compétences et de votre implication en proposant des solutions à un problème rencontré par l’entreprise.

3 étapes sont nécessaires à la réalisation de ce dossier :

  • Étape 1 : L’analyse de l’existant – Mettre en valeur les points forts et les axes d’amélioration de l’entreprise
  • Étape 2 : Présenter votre ou vos solutions permettant de faire face aux difficultés rencontrées par l’entreprise
  • Étape 3 : Présenter un plan d’action chiffré, sur trois mois, permettant de mettre en application les solutions que vous avez retenues

Ce dossier n’est bien évidemment pas à présenter lors de votre premier entretien car vous ne disposerez pas de tous les éléments nécessaires à sa réalisation.

C’est au cours du deuxième et / ou du troisième entretien que vous serez à même de vous en servir. D’où l’importance de réellement creuser les attentes du recruteur ainsi que les enjeux du poste auquel vous prétendez lors de votre premier rendez-vous.

Avec une telle arme en main vous augmenterez considérablement vos chances de succès. J’irais même plus loin, même si vous ne répondez pas à l’ensemble des prérequis du poste à pourvoir, vous aurez de très grandes chances de sortir vainqueur du processus de recrutement. Même si vous faites face à un candidat bien plus expérimenté que vous.

 

 

En effet, un recruteur privilégiera toujours un candidat qui démontre ses compétences et sa capacité à s’investir à un candidat qui se contente de seulement se présenter à un entretien.

 

Détruire les peurs des recruteurs

 

Je vous recommande ensuite de vous munir de ce dossier en plusieurs exemplaires : 1 exemplaire pour vous, qui vous servira de support, et un pour chacun des recruteurs présents lors du rendez-vous.

Mon conseil est d’accompagner ce dossier d’une présentation PowerPoint très succincte sur laquelle vous mettrez en valeur les éléments chiffrés et les résultats attendus de votre plan d’action.

Une dernière question à laquelle je dois répondre au sujet de ce dossier est quand devez-vous le présenter.

Il existe 3 moments opportuns pour présenter votre dossier d’expertise :

  • Quand le recruteur vous demande vos prétentions salariales
  • Quand il vous pose la fameuse question : “Pourquoi vous et pas quelqu’un d’autre ?”
  • Quand le recruteur vous demande de parler de vos compétences

Pour amorcer efficacement la présentation de votre dossier d’expertise, appuyez-vous sur une phrase du style : “Ça tombe bien que vous me parliez de cela car j’ai justement préparé un dossier d’expertise que j’aimerais vous présenter“. N’hésitez pas à sortir votre dossier théâtralement, la forme occupe également un rôle très important.

 

Conclusion

Voici trois de mes conseils personnels qui vous permettront de détruire la peur des recruteurs. Utilisez-les sans modération. Ils ont fait leurs preuves, il serait dommage de vous en passer.

Partager cet article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    4
    Partages
  •  
  • 4
  •  
  •  

No Comments

Laisser un commentaire

DEVELOPPEZ VOS SOFT SKILLS OU MOURREZ

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT "DÉVELOPPEZ VOS SOFT SKILLS OU MOURREZ" ET

- COMPRENEZ 5 PHÉNOMÈNES SOCIÉTAUX ACTUELS QUI VONT BOULEVERSER LE MONDE DU TRAVAIL
- COMPRENEZ POURQUOI VOS SOFT SKILLS VOUS PERMETTRONT DE VOS DÉMARQUER

arrow-circle-o-down
%d blogueurs aiment cette page :