Boostez vos prises de parole grâce aux prédicats

Temps de lecture: 5 minutes

Saviez-vous qu’il est possible et même recommandé de communiquer avec ses 5 sens ?

Vous aimez parler, échanger, dialoguer mais pourtant vous ressentez que vos paroles ne font pas toujours échos chez vos interlocuteurs, qu’ils ne perçoivent pas l’importance de ce que vous souhaitez leur partager. Que votre discours ne les touche pas. Cela vous laisse souvent un goût amer en bouche, vous flairez que vous passez sans doute à côté de quelque chose… mais à côté de quoi ?

Ce quelque chose est certainement l’utilisation subtile des prédicats ou du VAKOG si vous préférez.

 

Qu’est-ce qu’un prédicat ?

La grande majorité de la population dispose de 5 sens, ça tout le monde le sait. Par contre, ce que nous savons moins c’est que nous privilégions, toutes et tous, certains de ces sens au détriment des autres.

Cette valorisation sensorielle à des répercussions.

Des répercussions directes et inconscientes sur notre façon de verbaliser nos représentations mentales.

Je m’explique, pour exprimer une même idée certaines personnes vont utiliser un champ lexical :

  • Visuel (tout ce qui est lié à la vue) : Je vois, c’est clair, en un clin d’œil, …
  • Auditif (tout ce qui est lié à l’ouïe) : J’entends, ça me fait écho, ça raisonne, …
  • Kinesthésique (tout ce qui est lié au toucher, aux sensations) : Je ressens, c’est chaud, ça me touche, je suis relaxé, …
  • Olfactif (tout ce qui est lié à l’odorat) : Ça sent bon, ça sent mauvais, c’est nauséabond, …
  • Gustatif (tout ce qui est lié au goût) : Ça me fait saliver, ça me laisse un sentiment d’amertume, …

Ce sont donc ces 5 champs lexicaux que nous appelons prédicats ou VAKOG. Nous parlons de “prédicat majeur” pour désigner le champ lexical sensoriel que nous privilégions.

 

Connaître nos prédicats et ceux de nos interlocuteurs : quel intérêt ?

“Maîtrisez la parole, le monde sera à vous”

Connaître et surtout apprendre à repérer ses prédicats et surtout ceux de ses interlocuteurs donne un réel avantage en termew de communication.

En effet, en utilisant le même champ lexical sensoriel que votre interlocuteur vous allez vous calquer sur ses représentations mentales. Vous allez lui parler avec des mots qui ont du sens pour lui, des mots qui vont vous permettre de partager vos idées, vos opinions, vos demandes avec bien plus de faciliter.

 

Plus VAK que VAKOG

Je vous parle de VAKOG mais avec mon expérience je préfère me raviser et vous parler plutôt de VAK (Visuel, Auditif, Kinesthésique) car les représentations sensorielles de l’Olfactif et du Gustatif sont réellement très marginales.

 

Comment déterminer le système sensoriel principal d’une personne ?

Il existe deux méthodes principales pour détecter le prédicat majeur d’une personne.

Ces méthodes sont complémentaires et elles ont l’avantage de se confirmer mutuellement.

Par contre attention, nous parlons d’humain, de système de pensée, de psychologie, … donc les méthodes que je vais vous présenter n’ont rien de mathématiques, elles se basent sur l’interprétation de signaux, de mots, de gestes et d’attitudes.

Il va donc falloir vous armer de patience et d’analyse.

 

Méthode 1 : Analyser ses mots

L’analyse des mots et des paroles de vos interlocuteurs est la méthode la plus simple à comprendre et à mettre en application.

Il vous suffit de réellement prêter attention à ce que disent les personnes qui vous entourent. A vous imaginer un tableau virtuel dans lequel vous ferez une croix à chaque fois que vous captez un mot que vous pouvez “classer”.

Pour vous faciliter la vie, je vais vous lister (de façon non exhaustive) les mots et expressions sur lesquels vous pourrez vous appuyer pour faire vos déductions.

 

Vocabulaire d’un Visuel

Verbes

voir, revoir, montrer, surveiller, assombrir, dépeindre, photographier, scruter, aveugler, occulter, contempler, imaginer, épier, reluquer, viser, lorgner, hypnotiser, espionner, guetter, …

Noms

Image, flash, éclaircissement, peinture, forme, miroir, lumière, perspective, éclat, jaune, rouge, bleu, vert, noir, …,  grand, petit, massif, large, …

Adjectifs

Clair, lumineux, sombre, coloré, transparent, net, foncé, obscure, observateur, …

Expression

Poser le regard, voir le bout du tunnel, avoir des idées noires, faire tout un cinéma, plein les yeux, comme en plein jour, en mettre plein la vue, montrer du doigt, n’avoir d’yeux que pour, c’est tout vu, du coin de l’œil, …

 

Vocabulaire d’un Auditif

Verbes

Entendre, parler, dire, hurler, résonner, abasourdir, taire, crier, siffler, sonner, amplifier, râler, téléphoner, orchestrer, chuchoter, aboyer, grincer, gémir, s’écouter, taire, chanter, …

Noms

Bruit, mélodie, accord, musique, commentaire, opinion, note, phrase, discours, écho, parole, tonnerre, cloche, vent, oreille, résonance, écouteurs, grelot, gémissement, brouhaha, tapage, clameur, fracas, chuchotement, clapotis, …

Adjectifs

Mélodieux, audible, rapide, lent, vibrant, étouffé, feutré, bref, sec, cristallin, détonant, percutant, strident, …

Expressions

Avoir la langue bien pendue, mâcher ses mots, mot pour mot, bouche bée, réduire au silence, donner le ton, faire la sourde oreille, sonner les cloches, à bon entendeur, claquer des doigts, déchirer les tympans, prêter une oreille attentive, tenir sa langue, …

 

Vocabulaire d’un Kinesthésique

Verbes

Appuyer, frotter, heurter, saisir, chatouille, tripoter, palper, pétrir, presser, tâter, masser, effleurer, érafler, égratigner, frapper, ressentir, décortiquer, embrasser, masser, bouger, remuer, gesticuler, coller, serrer, tétaniser, …

Noms

Pression, sensation, pressentiment, impact, émotions, chaleur, sécheresse, claque, caresse, gifle, tact, …

Adjectifs

Soyeux, satiné, velouté, rugueux, doux, lisse, dur, piquant, tiède, collant, humide, grand, froid, sec, souple, ferme, dur, chaud, blessé, frappant, lourd, …

Expressions

Garder le contact, plein le dos, mettre la main à la pâte, être à côté de la plaque, main dans la main, prendre son pied, enfoncer le clou, saisir une occasion, avoir la mainmise, avoir les pieds sur terre, avoir la tête sur les épaules, avoir le cœur sur la main, …

 

Méthode 2 : L’analyse des mouvements oculaires

Là on rentre dans une technique plus complexe et plus décriée.

Cette technique ne repose que sur des hypothèses, sur les hypothèses suivantes :

  • Quand votre interlocuteur regarde en haut à droit ou en haut à gauche : il est Visuel
  • Quand votre interlocuteur regarde à droite ou à gauche : il est Auditif
  • Quand votre interlocuteur regarde en bas à droite : il est Kinesthésique

Petit aparté, l’analyse du regard pourrait également permettre de détecter un mensonge :

  • Si, quand vous lui parlez, votre interlocuteur regarde sur sa droite : il construit / invente son discours
  • Si, quand vous lui parlez, votre interlocuteur regarde sur sa gauche : il cherche à se souvenir de quelque chose, de se remémorer une information passée

Voici un petit schéma récapitulatif :

Par contre, attention à ne pas surinterpréter les mouvements oculaires.

Cette technique doit être complétée par d’autres moyens d’analyses pour confirmer les hypothèses avancées : analyse des mots pour repérer le prédicat principal d’une personne / analyse des gestes pour confirmer le fait que notre interlocuteur nous ment, …

Egalement, remarque très importante, le schéma présenté met en avant le mode de fonctionnement de la majorité des personnes. Il existe des exceptions, des personnes qui ont un système oculaire inversé (c’est notamment le cas de la majorité des gauchers). Donc, pour être sûr de ne pas vous tromper vous pouvez demander à votre interlocuteur de vous raconter quelque chose de banal comme son weekend pour analyser ses mouvements oculaires et ainsi déduire son prédicat majeur.

 

Conclusion

Les prédicats sont des outils très puissants en communication, des outils que peu de personnes connaissent et c’est là que vous pouvez tirer votre épingle du jeu. Tirer votre épingle du jeu tant sur le plan professionnel que sur le plan personnel.

Alors n’hésitez pas ! Amusez-vous à définir le prédicat principal des personnes que vous rencontrez et jouez avec les mots pour donner plus ou moins d’importance et de poids à vos discours.

Dernier conseil, quand vous faites face à une foule d’individus à qui vous devez adresser un message collectif pensez à utiliser plusieurs prédicats dans vos phrases : “Donc, le plan économique pour cette année c’est …, ça vous parle ? ça fait sens pour vous ? Ce que je dis fait écho chez vous ? …” afin de parler au plus grand nombre. C’est typiquement ce que j’ai fais en introduction.

Partager cet article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    5
    Partages
  •  
  • 5
  •  
  •  

No Comments

Laisser un commentaire

DEVELOPPEZ VOS SOFT SKILLS OU MOURREZ

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT "DÉVELOPPEZ VOS SOFT SKILLS OU MOURREZ" ET

- COMPRENEZ 5 PHÉNOMÈNES SOCIÉTAUX ACTUELS QUI VONT BOULEVERSER LE MONDE DU TRAVAIL
- COMPRENEZ POURQUOI VOS SOFT SKILLS VOUS PERMETTRONT DE VOS DÉMARQUER

arrow-circle-o-down
%d blogueurs aiment cette page :