4 astuces de productivité de Tim FERRISS

Découvrez les 4 meilleures astuces de productivités de Tim FERRISS et découvrez le secret de sa réussite.

Qui ne connaît pas Tim FERRISS ?

 

Entrepreneur à succès, investisseur chevronné, auteur de plusieurs best sellers, détenteur du record de rotations de tango en moins d’une minute, business angel, médaillé d’or du championnat national de Sanda en Chine et j’en passe… tout ça a tout juste 40 ans.

C’est incontestable, Tim FERRISS est le maître de l’organisation et de la productivité !

Cet extraterrestre de la gestion du temps a décidé de partager les plus grands secrets de sa productivité dans l’oeuvre qui l’a rendu publiquement célèbre : La semaine de 4 heures.

Nous avons tous à apprendre de Tim FERRISS et c’est d’autant plus vrai quand notre objectif premier est d’accélérer notre carrière professionnelle.

Dans cet article j’ai décidé de vous présenter les 4 secrets de Tim FERRISS les plus puissants. Les 4 secrets que vous pourrez appliquer dès demain pour donner un réel coup de fouet à votre productivité.

✅ Etes-vous prêt à en finir avec vos mauvaises habitudes ?

 

 

Supprimez l’inutile

 

Tim FERRISS est un adepte inconditionnel de la loi du 20/80. Loi qui explique que 20% de nos actions sont à l’origine de 80% de nos résultats et, par conséquent, que 20% de nos résultats proviennent de 80% de nos actions.

A partir de ce constat, ce que Tim FERRISS recommande de faire est simple : éliminer l’inutile.

Pour cela, prenez du recul. Bloquez-vous une demi-journée dans les semaines à venir afin de mettre à plat l’ensemble de vos tâches et processus et demandez-vous sérieusement si tout ce que vous faites présente un réel intérêt. Si vous ne pouvez pas vous en passer. Si les supprimer impacterait négativement votre travail. Si vous estimez que non, que telle ou telle tâche est inutile, supprimez-la sur le champs.

Pour aller encore plus loin, étendez cette démarche à vos relations professionnelles et plus particulièrement à vos clients, si vous en avez. Classez vos clients en fonction du chiffre d’affaires qu’ils vous rapportent. Vous remarquerez, à coup sûr, que 20% de vos clients rapportent 80% de votre chiffre. Débarrassez-vous de ces 80% qui vous demandent beaucoup trop efforts pour si peu de résultats. Concentrez-vous uniquement sur les 20% qui vous font vivre.

J’en ai conscience, en théorie c’est simple mais sur le terrain c’est une autre paire de manches. Vous n’êtes pas toujours libre supprimer toutes les tâches que vous jugez inutiles. C’est pourquoi je vous recommande de commencer par agir sur quoi vous pouvez agir : Supprimer toutes les petites tâches inutiles de votre quotidien, celles sur lesquelles vous avez la mainmise. Ensuite, vous allez évoluer dans votre entreprise, votre zone d’influence va s’élargir, ce qui vous permettra de supprimer de nouvelles tâches qui, jusque-là, étaient hors de votre portée.

 

Définissez vos objectifs de la journée

 

Tous les matins Tim FERRISS a un rituel : écrire ses objectifs de la journée et passer en revue ceux qu’il c’était fixé la veille.

Cette démarche est très intéressante à reproduire dans le cadre professionnel.

Fixez-vous vos tâches de la journée dès que vous arrivez à votre bureau. Avant même d’avoir ouvert votre ordinateur.

Les tâches que vous vous fixez doivent être pragmatiques et simples à réaliser. Elles doivent avant tout vous rapprocher de l’un de vos objectifs professionnels : réalisation d’une tâche stratégique, souhait d’évolution, obtention d’une promotion, recherche d’un nouvel emploi, ….

Fixez-vous entre 2 et 4 tâches par jour. Si vous vous fixez trop de tâches à accomplir vous risqueriez de n’en accomplir aucune. Par contre, en vous limitant à quelques tâches primordiales vous trouverez plus facilement la motivation et la volonté de les achever.

Concernant le passage en revue de vos tâches de la veille, c’est assez simple. Relisez les tâches que vous vous étiez fixées et demandez-vous si vous les avez accompli ? Si c’est le cas c’est très bien et si ça ne l’est pas demandez-vous pourquoi ? Quelles sont les raisons de ce loupé ? Tirez-en des conclusions, apprenez de vos erreurs et ne les reproduisez plus.

Pour les plus perfectionnistes d’entre-vous, vous pouvez également vous réserver une zone libre dans laquelle vous allez noter, à la fin de chaque journée de travail, vos impressions et vos ressentis : De quoi suis-je satisfait ? Quelles ont été mes réussites ? Qu’est-ce qui m’a déplu ? Qu’est-ce que j’aurais pu faire pour que ma journée soit meilleure ? Sur quoi ai-je progressé ? …

Tenir ce type de “journal de bordc’est entreprendre une réelle démarche de développement personnel. C’est faire de l’introspection et prendre conscience de ses forces et de ses faiblesses. Il n’y a rien de plus puissant que la connaissance de soi pour progresser sur le plan professionnel et sur le plan personnel.

A titre personnel, j’utilise depuis peu de temps ce journal de bord que je vous recommande fortement :

 

 

Allez à l’essentiel

 

Nous partageons tous et toutes un défaut, le défaut de se perdre dans les détails. Le défaut de s’inquiéter de la forme avant même d’avoir réfléchi au fond.

Pour preuve, qui n’a jamais passé des heures à hésiter sur une police d’écriture, sur la mise en page d’un document ou encore sur la couleur d’un titre ?

Pour Tim FERRISS s’inquiéter de la forme c’est perdre son temps. Sa philosophie ? Aller à l’essentiel, aller droit au but, ne pas faire de détours.

Seul le résultat et l’efficacité doivent être recherchés.

Donc, à l’avenir, quand vous vous travaillerez sur un projet, sur un rapport ou autres, prenez du recul. Prenez régulièrement du recul sur ce que vous faites et demandez-vous si ça vous rapproche de votre objectif. Si c’est le cas, poursuivez dans votre lancée, si ça ne l’est pas, recentrez-vous immédiatement.

Encore une fois, soyez pragmatiques, soyez efficace.

 

Déléguez efficacement

 

Enfin, dernier conseil, déléguez.

Tim FERRISS est un fervent défenseur de la délégation.

Nous avons souvent du mal à déléguer car déléguer fait peur… et déléguer fait d’autant plus peur quand nous aspirons à accélérer notre carrière professionnelle car déléguer c’est confier une partie de son pouvoir à quelqu’un d’autre.

Pourtant c’est à sa capacité à déléguer que l’on reconnaît un grand manager.

Déléguer efficacement c’est se retirer plusieurs épines du pied, c’est se débarrasser de toutes ces tâches qui polluent notre quotidien et surtout c’est pouvoir se recentrer sur les activités où nous apportons une réelle valeur ajoutée.

C’est pourquoi je vous recommande réellement de former à la délégation et pour ça je vous recommande personnellement le travail de Cédric WATINE d’Outils du Manager.

Pour apprendre à déléguer efficacement, la meilleure adresse c’est Outils du Manager !

 

Conclusion

 

Si la recherche de performance vous passionne je ne peux que vous recommander, à nouveau, de vous procurer le livre de Tim FERRISS.

 

Et si vous êtes déjà un adapte de cette philosophie d’optimisation partagez vos meilleures pratiques en commentaire afin de nous enrichir de votre expérience.

Partager cet article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  •  
  • 1
  •  
  •  

No Comments

Laisser un commentaire

ACCÉLÉREZ IMMÉDIATEMENT VOTRE CARRIÈRE

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT "DÉVELOPPEZ VOTRE RÉSEAU EN 7 ÉTAPES" ET

- CONSTITUEZ-VOUS UN RÉSEAU PROFESSIONNEL SOLIDE
- UTILISEZ CE RÉSEAU POUR ÉVOLUER PROFESSIONNELLEMENT

arrow-circle-o-down
%d blogueurs aiment cette page :